Produit en Bretagne change de Président : Kenavo Jakez & Degemer mat Loïc

Publiée le 22/03/2016
Jakez-Bernard_Loic-Henaff_Produit-en-Bretagne



1 100 personnes étaient présentes à l'Assemblée Générale de Produit en Bretagne le 11 mars dernier à Brest, dont Jean-Yves Le Drian, Michel-Edouard Leclerc, Serge Papin ou encore Thierry Cotillard. Une salle du Quartz plus que remplie pour la passation de présidence entre Jakez Bernard et Loïc Hénaff (discours à retrouver en intégralité en vidéo plus bas et en pdf à gauche de la page).


Produit en Bretagne, la marque de tous les savoir-faire bretons


Après 7 ans à la tête de Produit en Bretagne, Jakez Bernard passe relais, conformément aux statuts de Produit en Bretagne. Sous sa présidence, l'Association a connu un développement conséquent, passant de 204 adhérents en 2008 à 365 en 2015, et intégrant de nouveaux métiers.
Les entreprises de Services & d'Ingénierie représentent maintenant le 1er secteur d'activité au sein de Produit en Bretagne, avec 47% des adhérents (171 entreprises) contre 37% dans l'agroalimentaire (137 entreprises), 8% dans la culture et 8% dans la distribution (un potentiel de 1 000 magasins). "Produit en Bretagne est bien désormais la marque de tous les savoir-faire bretons sur nos 5 départements".

S'il affirme qu'"on reconnaît aujourd’hui à Produit en Bretagne un rôle majeur dans la promotion du territoire" et que "notre réseau et nos entreprises construisent l’avenir de la Bretagne et donnent une image positive de notre économie", Produit en Bretagne doit pourtant continuer à avancer : "construire en Bretagne, se développer en France et avancer à l’export." Jakez Bernard rappelle qu'il appartient à chaque membre de l'Association de "faire fructifier cette marque formidable au service de la Bretagne", de "maintenir son esprit pionnier au service de la Bretagne", et de "renforcer sa position de leader reconnu des marques régionales en France et en Europe."


L'agriculture : la solution viendra de Bretagne, par le dialogue

Concernant la crise agricole, "on ne saurait rester insensible aux drames qui font des ravages autour de nous dans le silence des campagnes. L'agriculture, comme la pêche est un pilier de notre économie et de notre culture. Directement ou indirectement, c'est un bon tiers de nos emplois". Mais "on a voulu nous faire croire, là-bas, là-haut, que les coupables, c'étaient les méchants distributeurs, les méchants industriels, les méchants agriculteurs, les méchants consommateurs, ou encore les méchants fonctionnaires de Bruxelles. Stop ! ". Il faut "arrêter de croire que le coupable c’est l’autre et arrêter de croire que la solution viendra de Paris." "Les solutions sont à construire ici, en Bretagne, et tous ensemble.

Pour finir, il a exprimé "un sentiment d'urgence pour la culture, parce que si nous nous laissons diluer dans un Grand Ouest sans âme, la Bretagne, terre de création, terre d'entrepreneur, terre de solidarité, disparaîtra." Mais comme le dit le poète : "si le printemps n'arrive pas, invente-le".
S'en suit une standing ovation à (re)vivre ci-dessous dans la vidéo de son discours.



Une nouvelle présidence, dans la continuité et le renouvellement

Loïc Hénaff prend désormais la Présidence de Produit en Bretagne. Il s'appuiera sur une équipe de 11 personnes rassemblées au sein du Directoire, qui reflète la continuité  mais également le renouvellement au sein de Produit en Bretagne (6 arrivants sur les 12 membres du Directoire). La volonté du nouveau Directoire est de "travailler en réseau pour développer notre région et l’emploi dans le respect de valeurs communes", d'"améliorer encore le fonctionnement de Produit en Bretagne pour plus d'agilité et de souplesse et plus de proximité dans les départements." Autre axe important : la digitalisation de l'Association, qui va s'accélerer.
Il insiste ensuite sur le fait de "souffler sur l'esprit mililant, pour donner (aux entreprises membres) l'occasion de s'impliquer plus encore."


L'agriculture et la pêche, notre maison commune

Pour le nouveau Président, "nous devons absolument enrichir nos liens avec l'agriculture et la pêche." qui sont "le terreau de notre développement, ils sont en Bretagne notre maison commune." Mais il l'affirme, "la violence quelle qu'elle soit n'est jamais la solution. J'en appelle au calme et à la raison." "Produit en Bretagne jouera, comme toujours son rôle dans les prochaines semaines pour retrouver le chemin du dialogue et de la compréhension mutuelle."


Une marque à développer pour susciter l'envie

Un autre objectif annoncé est de "poursuivre le développement de notre marque, de notre logo, de son positionnement, la faire évoluer, pour qu'elle soit arborée sans faille par nous tous." "Notre réseau doit continuer à susciter l'envie. L'envie d'en être, l'envie de participer, l'envie de vivre parmi nous. L'envie de contribuer". Il "rêve d'une Bretagne où l'on investirait tous 1/3 temps au collectif, à une oeuvre commune", "un 1/3 temps breton consacré à la réussite de la Bretagne."
Aux membres de Produit en Bretagne : "Notre marque est belle. Elle rayonne. Vous méritez tous notre logo par votre engagement, par votre travail." "Le logo Produit en Bretagne est notre soleil, nous le regardons en levant les yeux, il nous attire, il nous réchauffe le coeur car il est riche de sens."


Produit en Bretagne, lieu d'expression des entrepeneurs bretons

Loïc Hénaff fait le voeu que "Produit en Bretagne soit le lieu d'épanouissement des entrepeneurs bretons, que ce soit là que s'exprime leur passion pour notre région et son développement, que ce soit le lieu de notre folie collective qui dépasse les individualismes."

En ouverture, s'il fait le constat que "vivre et travailler en Bretagne, défendre notre région et son économie est aujourd'hui difficile", il est convaincu que "servir Produit en Bretagne servira notre région, servira la Bretagne. Parce que c’est le défi que nous sommes prêts à relever, celui que nous refusons de remettre à plus tard, celui que nous avons la ferme intention de gagner."

Et de conclure : "Ensemble construisons avec passion la Bretagne de demain". Son discours est à (re)découvrir ci-dessous.



L'assemblée Générale a été "croquée" par le dessinateur Nono, qui traduit en dessin et en direct les mots échangés par nos intervenants.
L'AG vue par Nono

 

L'AG vue par Nono

 

L'AG vue par Nono

 

L'AG vue par Nono

 

L'AG vue par Nono

 

Document(s) Associé(s) :